samedi 20 février 2016

Le secret de l'automate d'Annie Jay (Elisabeth, princesse à Versailles, Tome 1)



Un des premiers billets de mon blog avait été consacré à un livre d’Annie Jay (Complot à Versailles). Je l’avais beaucoup aimé et je m’étais dit que je lirai bientôt sa suite. Comme souvent, je suis passée à autre chose et je n’ai toujours pas lu le deuxième tome (honte à moi !). Mais, quand j’ai entendu parler sur Whoospy Daisy de la nouvelle série d’Annie Jay, j’ai eu envie de la découvrir. J’ai très bien fait car cette nouvelle série est très plaisante. Et il faut reconnaître que c’est en soi un exploit qu’une série jeunesse me plaise !

Élisabeth Philippine Marie Hélène de France est la petite fille de Louis XV et la jeune sœur de Louis- Auguste (futur Louis XVI). Âgé d’une dizaine d’années, elle pose tellement de problèmes à Madame de Marsan, la gouvernante des Enfants de France, que celle-ci demande la permission à Louis XV d’engager quelqu’un spécialement pour s’occuper de la jeune princesse. Ce rôle va être dévolu à Madame de Mackau dont l’arrivée va bouleverser la vie Élisabeth.



Élisabeth est une petite princesse très attachante. Un peu rebelle, elle a du mal à se plier à l’étiquette de la Cour et elle ne suit pas toujours les conseils de sa gouvernante surtout que les études l’ennuient. Toutefois, elle a tout de même bien conscience de son rôle ; elle sait qu’elle est élevée pour devenir un jour la reine d’un des pays alliés de la France (sa sœur Clotilde est par exemple promise au prince héritier de Piémont-Sardaigne). En fait, Élisabeth est surtout une petite fille très esseulée qui s’épanouit dès qu’elle trouve une amie en Angélique, la fille de sa gouvernante Madame de Mackau (ces personnages ont réellement existé). Les méthodes innovantes de Madame de Mackau vont davantage convenir à la jeune princesse. 

Le livre ne se contente pas de raconter la vie d'Élisabeth, il y a aussi un mystère que la princesse va devoir élucider. Élisabeth casse par maladresse sa boîte à musique qui était accompagnée d’un automate. À l’intérieur, elle trouve un mystérieux message codé qu’elle va essayer de décoder avec l’aide d’Angélique (d’ailleurs on peut vraiment s’amuser à le décoder ce que je trouve toujours très plaisant). Le mystère semble lié à la famille de Théophile de Villebois, le page chargé de s’occuper du cheval d’Élisabeth. La boîte à musique faisait auparavant partie d’un groupe de trois automates qui appartenait au grand-père de Théo mais celui-ci a été obligé de le vendre car il a été ruiné. Élisabeth, aidée de ses amis, va donc tenter de résoudre ce mystère.

Même si le livre s’adresse à de jeunes lectrices (à partir de huit ans je crois), je ne me suis pas ennuyée un seul instant bien au contraire ! J’ai dévoré ce tome en moins d’une heure et à la fin, je n’avais qu’un seul regret : ne pas avoir la suite sous la main car le mystère n’est pas résolu et l’intrigue se poursuit dans le tome 2 (je pense qu’il s’agit d’une sorte de roman-feuilleton).

Comme souvent dans les romans jeunesse, il y a des allusions qui échappent sans doute aux jeunes lecteurs mais qui ravissent les plus grands. Par exemple pour se préparer à son futur rôle de reine, Clotilde reçoit des leçons d’italien de Carlo Goldoni. Le peintre Watteau est aussi évoqué puisqu'un de ses tableaux a disparu.



Enfin, je suis totalement tombée sous le charme des très nombreuses illustrations d’Ariane Delrieu. Elles sont toutes plus magnifiques les unes que les autres et collent parfaitement à l’histoire. Je trouve souvent que les ouvrages jeunesse sont chers mais ici entre l’histoire et les illustrations, on en a vraiment pour notre argent !


La suite a déjà rejoint ma PAL et je vous en parlerai bientôt.

12 commentaires:

  1. Ces illustrations sont magnifiques ! J'adore <3 Merci pour cette belle découverte. J'ai beaucoup aimé Complot à Versailles, juste en étant un peu déçue par les dessins ... hâte de découvrir cette nouvelle série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là franchement, tu ne seras pas déçue par les illustrations qui sont en plus toutes en couleurs et sur du papier glacé !
      Bonne découverte :-)

      Supprimer
  2. C'est l'occasion de découvrir des personnages méconnus de l'Histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement ! Je pensais d'ailleurs au départ que la fille de la gouvernante était une invention, mais pas du tout !

      Supprimer
  3. Je me connais, je craquerai sûrement un de ces jours :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne le regretteras pas ;-)

      Supprimer
  4. Une très bonne idée ! J'aime bien ces romans jeunesse sur cette période, notamment quand ils respectent la vérité historique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là franchement elle est bien respectée ! Ca peut même permettre d'apprendre des choses :-)

      Supprimer
  5. Ca donne très envie ! Annie Jay est une valeur sûre ; là en plus, avec de jolies illustrations, c'est dur de ne pas craquer ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ses livres sont très chouettes et les illustrations sont charmantes !

      Supprimer
  6. VERSAILLES + ROI + XVIIIe siècle : Tachas heureuse ! Il me le faut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un très bel objet en plus d'être une chouette histoire !

      Supprimer